Mis à jour le 01 février 2019
0 Signet

Guide ultime à Golden Gai (ゴ ー ル ン ン 街) à Shinjuku

Shinjuku

Tout ce que vous devez savoir sur la plus célèbre collection de ruelles Yokocho au Japon. En savoir plus sur l'histoire de Golden Gai, son atmosphère rétro, où aller, et où il est situé à Shinjuku, Tokyo.

N'hésitez pas à suivre favy!

Commençons par une courte histoire du quartier unique de Tokyo

Golden Gai (ゴ ー ル デ ン 街), qui se traduit par «bloc d'or» est une zone de Shinjuku qui compte environ 200 bars, pubs et restaurants concentrés sur six petites ruelles appelées ruelles yokocho (横 町). Pour apprécier pleinement la région, nous croyons qu'il est essentiel d'être conscient de son histoire.
shutterstock_599510870
Il peut être difficile d'imaginer l'horizon actuel de Shinjuku, mais 90% des bâtiments entourant la gare de Shinjuku ont été détruits pendant la guerre. Le district de Golden Gai est célèbre pour avoir résisté à l'essor du développement après la Seconde Guerre mondiale - une période largement désignée sous le nom de «miracle économique japonais».

Quartier rouge (1945-1958)

La région a émergé de la période de reconstruction chaotique initiale immédiatement après WW2 en tant que zone de marché noir, bien connue pour la prostitution jusqu'aux lois anti-prostitution du Japon de 1958.

Lieu de rassemblement intellectuel (1958 - 1980)

À partir des années 1960, les établissements ombragés du quartier ont été progressivement transformés en bars, et seulement alors il est devenu connu comme le Golden Gai. En gros, trois types de bars sont devenus le tissu de la région. L'un d'entre eux s'appelait le bar bundan (文壇 バ ー) qui signifie «barre du monde littéraire». Des écrivains et des journalistes se rassemblaient dans les bars du bundan et avaient des discussions enflammées et des échauffourées. Beaucoup de célèbres romanciers japonais étaient connus pour être des visiteurs fréquents. Golden Gai est devenu connu comme "bunkajin no matchi" (文化人 の 街), qui signifie le district des gens cultivés. Beaucoup d'acteurs et de gens du monde de l'art ont également visité ces bars bundan.

Les deux autres types de bars étaient les bars joso (女装), un type de bar dans lequel le barman porte des vêtements féminins, et les barres pottakuri (ポ ッ タ ク リ), qui se traduisent par des barres anti-effraction et des prix excessifs.

Lieu de résistance et d'agitation (1980s)

shutterstock_599510834
Le miracle économique a atteint son apogée dans les années 1980. À cette époque, la valeur foncière de Shinjuku était devenue astronomique et de nombreux requins terrestres se tournaient vers le district pour le réaménagement. Cela a créé une intense friction entre les propriétaires d'entreprises de Shinjuku Golden Gai qui voulaient préserver le pittoresque du quartier historique et les promoteurs immobiliers qui voulaient pratiquement tout détruire pour reconstruire une zone similaire à son environnement moderne.

Un mouvement de résistance a vraiment catalysé lorsqu'un incendie suspect a détruit des parties de la zone en 1986. On pensait que les Yakuzas avaient été impliqués dans l'incident. En raison d'un sentiment imminent de crise, une association a été créée pour protéger la région et résister aux actes d'intimidation. L'association a intenté des actions en justice pour valider les droits légaux des propriétaires d'entreprises de Golden Gai. D'autres incendies se sont produits par la suite, et les locaux dont les activités avaient été partiellement ou entièrement brûlées ont montré une extrême résilience en continuant de servir des boissons sur les restes brûlés de leur magasin, conservant leur alcool dans un réfrigérateur et en plaçant des chaises pour les clients. Golden Gai a été préservé grâce à la dévotion de ces gens courageux.

Aujourd'hui Gai d'or

shutterstock_707348566__1_
Golden Gai a traversé quelques jours sombres, mais maintenant la zone a un taux d'occupation presque complet. Certains bars remontent aux années 1960, mais beaucoup d'autres sont gérés par des propriétaires qui ne font pas partie de la résistance mentionnée ci-dessus. Pourtant, la région a gardé son caractère distinct et pittoresque. La plupart des bars ont la taille de 3 ou 4,5 tatamis, assez pour cinq ou six personnes à boire un verre au comptoir. Le Golden Gai actuel est devenu un lieu touristique extrêmement populaire. Pour de bonnes raisons, les gens veulent faire l'expérience de l'atmosphère de ce quartier unique.

Vivez ce sentiment de "Showa Retro"

Ce que vous allez vivre à Golden Gai est une chose qui devient rare au Japon. Décrivons cela comme une ambiance "Showa retro". À proprement parler, l'ère de Showa se réfère à la période de 1926 à 1989 au cours de laquelle le Japon était sous le règne de l'empereur Showa Hirohito. Mais pour les Japonais, "Showa retro" (レ ト) a une connotation spéciale. C'est un terme qui évoque un sentiment de nostalgie et la nostalgie d'un passé intriguant. Vu aujourd'hui à travers les yeux des jeunes générations, ce passé est un mélange d'esthétique traditionnelle et occidentale, mêlé à une certaine quantité de mauvais goût charmant.
Marcher dans les rues de Golden Gai, vous devriez sentir cette ambiance rétro Showa. La zone est comme une chaîne de temps. Vous verrez une abondance de lignes électriques qui sillonnent le ciel du yokocho, mais contrairement à d'autres endroits où elles détériorent le paysage, elles le rehaussent parce qu'elles s'intègrent parfaitement à l'esprit délabré de la région.

Vous devriez également être charmé par les petites rues. Les rues principales de Shinjuku ont été reconstruites beaucoup plus large après la Seconde Guerre mondiale pour permettre la circulation des véhicules à moteur, mais les rues de Golden Gai ont conservé leur taille d'origine. De plus, les passages reliant les ruelles sont encore plus minces. Une seule personne peut passer à la fois.
La plupart des bâtiments n'ont que deux étages et un bar ou un restaurant différent au premier et au deuxième étage. Les minuscules établissements ont à peine deux mètres de large, donc les clients doivent se faufiler au comptoir. La proximité des gens facilite le démarrage d'une conversation avec les autres clients.

Où aller

Une chose à propos de Golden Gai, vous devez être conscient est que certaines barres n'acceptent que les clients réguliers (vous pouvez y aller seulement si quelqu'un vous l'introduit). C'est une pratique assez courante au Japon. Nous avons mentionné précédemment que les bars de Golden Gai sont devenus des lieux de rassemblement célèbres pour les intellectuels et la communauté artistique. Dans une certaine mesure, cela est encore vrai aujourd'hui, de sorte que certains bars sont très sélectifs sur qui ils permettent en tant que clients.
shutterstock_702273925
Si certains sont très exclusifs, d'autres sont très accueillants pour les visiteurs étrangers, leur permettant d'entrer sans même payer de frais de couverture - charger un frais de couverture de 500 ¥ ou plus est assez standard à Golden Gai. Les boissons coûtent environ 1000 $. Bien que la zone semble un peu délabré par rapport aux bars chics des autres parties de Shinjuku, Golden Gai n'est en aucun cas un endroit bon marché à boire.

La meilleure façon de profiter de Golden Gai est d'aller à l'intérieur de n'importe quel bar qui vous plaît. Les établissements qui sont adaptés aux étrangers ont tendance à avoir un peu d'anglais sur leurs pancartes. Si vous n'êtes pas sûr que ce soit un bar réservé aux membres, présentez-vous et demandez poliment. Vous devriez savoir instantanément par la réaction du barman si vous pouvez comprendre le japonais ou non.
Une fois que vous avez trouvé un endroit, si vous cherchez une boisson spéciale qui correspond à l'esprit du lieu, alors ce serait une bonne idée d'opter pour quelque chose de traditionnel comme le shochu (esprit japonais), le saké ou le japonais whisky. N'hésitez pas à demander des recommandations en disant "osusume kudasai".
Mis à part les boissons alcoolisées, vous pouvez généralement commander des tsumami (collations à manger avec des boissons) et parfois des plats principaux. Les sympathiques propriétaires sont souvent fiers de leur menu tsunami fait maison. Ne soyez pas surpris si un barman sort un ragoût derrière le comptoir et vous en offre une partie.
Certains endroits servent des repas copieux tels que les ramen ou le curry aussi!

Ramen Nagi (Info Bonus)

Retina_Nagi_ramen
Enfin, Golden Gai ne se limite pas aux bars, il y a aussi de très bonnes articulations alimentaires. Le plus emblématique est peut-être Nagi Ramen. Il a l'une des meilleures soupes de bouillon de poisson dans le pays selon de nombreux junkies ramen. Leur secret est qu'ils utilisent 20 sortes de poissons séchés pour le faire! Donc, si vous avez mis en appétit, Nagi Ramen vaut vraiment la peine.

Comment se rendre à Golden Gai

Golden Gai est adjacent au quartier Kabukicho.
Golden Gai est à une courte distance de marche de la sortie Est de la gare JR Shinjuku. La zone est à côté du sanctuaire Hanazono. Il est également facilement accessible depuis la station Shinjuku Sanchome du métro de Tokyo. Cherchez la porte emblématique ci-dessus.

Adresse: 1-Chome, Kabukicho, Shinjuku-ku, Tokyo

Heures d'ouverture

En semaine et le samedi, les entreprises de la région sont généralement ouvertes de 17h30 à 05h00. Le dimanche seulement, les heures habituelles sont de 20h à minuit.

Enfin...

Pour d'autres guides sur les ruelles de Tokyo, veuillez consulter les liens ci-dessous.
Tabikamome
Amoureux de la culture alimentaire japonaise. Aime explorer de nouveaux domaines et découvrir les spécialités locales.

Posts tendance

1

12 choses à faire à Dotonbori (près du signe de Glico Man), Osaka

Osaka City
2

Meilleurs endroits pour essayer les célèbres crêpes moelleuses japonaises à Tokyo!

Tokyo
3

Menu spécial McDonald's japonais et prix

4

Qu'est-ce que Narutomaki? (La chose blanche et rose sur Ramen)

5

Meilleurs restaurants abordables que vous devez essayer à Shinjuku, Tokyo

Shinjuku
Plus de messages tendance

Recommandé pour vous!

1

RECORD BAR analog: le meilleur bar musical à Tokyo avec une ambiance rétro

favy
2

Le ramen le plus chic de Ginza propose du bœuf Wagyu et vaut 1 500 ¥!

favy
3

Noix de coco La crème glacée à la noix de coco de Glen est un incontournable dans Omotesando!

favy
4

[Kyoto] Essayez le Shabu-Shabu du lutteur du vrai sumo à «Ton Shabu Hide!

favy
5

Le restaurant permanent Yakiniku, Jiromaru, a des mets extraordinaires à essayer!

favy

Publications en vedette

Restaurants étoilés Michelin à Tokyo et dans tout le Japon | Guide | Réservation

Restaurants halal au Japon!

Choses à faire au Japon dans toutes les régions!

Plus d

Événements

La nuit des zombies de Sanrio Puroland

Juin 08, samedi ~

Vintage Sake Renaissance 2019

21 avril, dimanche ~

Tags tendance